Want to get our awesome news?

Be the first to hear the latest news and specials.

Subscribe!

Don't worry we won't spam you and keep your personal data secure

Hi! got a question?
Send us your message below.

A report from Constantin Gross

After finishing my Erasmus Semester in Seville, Spain, we started to drive back to Germany. We had 2 month for 2500km, so there was no need to hurry and plenty of time to visit some spots!

Pendant les dernier 2 mois, il faisait super beau, on avait plein de vent et même quelques vague, mais moins que l’année dernière.

Au début du trip, il faisait super chaud (on avait l’habitude après 6 mois a Séville) et à Tarifa le vent soufflait avec 45noeuds et 40dégrées.

Après une semaine de navigation « baston gros clapot » à Tarifa on partait à Sagres pour y naviguer sur un plan d’eau super lisse. Freestyle à bloc.

Pendant cet été, un grand anticyclone régnait l’atlantique ce qui prévenait les grandes basses pressions irlandaises d’envoyer des bonnes houles vers le littoral sud-européen. Comme conséquence, on avait des conditions parfaites pour ma sœur et ma copine qui apprennent le jibe ; moi, je pouvais essayer des nouveaux trucs en freestyle, ce que j’appréciais vachement car mon niveau avait souffert en Nouvelle Zélande à cause des vagues superbes. (ce n’est surement pas une plainte) 😉

En tout cas, au début d’aout, Windguru annonçait finalement une houle avec une période au dessus de 10 secondes qui s’approchait à la côte galicienne. On aurait du le savoir, mais on n’était pas les seuls à découvrir que les deux seuls spots qui marchaient à cette période se trouvaient en Galice. Grande invasion de planchistes alors sur les plages espagnoles : Des hollandais, des allemands, des anglais, des italiens, des portugais, des espagnols bien sur et des beaucoup de francais, après tout représentés par la crème du waveriding francais entre autres Thomas Traversa, JB Caste et Camille Juban. Des bonnes conditions pour naviguer et encore mieux pour faire des photos, le niveau était au rendez-vous : Air Taka, Table Push, Goiter, Aerial et des gros rollers.

Pour la première fois, je pouvais tester ma nouvelle Carbon Art Thruster dans des conditions adéquates. 45 nœuds et 1,5m de clapot ne sont pas vraiment le terrain pour cette planche, mais dés qu’elle voit une vague, elle commence à ensoleiller ta journée.

Super « loose » au roller avec ses 3 ailerons de 11cm mais avec une accélération impressionnante down the line ou dans le bottom, elle s’accroche à la vague comme une femme à ton cœur 😉

J’ai hâte de lancer la beauté verte dans les vagues d’hoo’kipa à partir du 19 Septembre…

A plus

Constantin Gross

Merci à Vienna Doenni pour les Photos !